Pour mieux comprendre la ménopause, il est nécessaire de vous expliquer ce qui se passe au cours de votre vie génitale. Cette vie génitale se traduit par l’existence du cycle menstruel : les règles qui le terminent en sont la manifestation apparente.

avant la menopause

Que se passe t-il pendant le cycle menstruel ?

Le cycle menstruel est commandé par le cerveau via les hormones.

Chez la femme, les organes génitaux fonctionnent de façon cyclique, de la puberté à la ménopause. Le cycle, qu’on appelle cycle menstruel, dure environ 28 jours, mais il peut être plus long ou plus court de quelques jours. Il est le résultat d’interactions entre le cerveau et les ovaires via des substances chimiques, les hormones.

Comme pour d’autres fonctions vitales (soif, croissance, réaction au stress, etc.), c’est une toute petite région du cerveau comprenant l’hypothalamus et l’hypophyse qui en assure la direction. Cette région est donc essentielle et le philosophe René Descartes (Les passions de l’âme) pensait même que l’âme était localisée dans la glande hypophysaire…

Le cycle commence par la sécrétion, par l’hypophyse, d’une hormone appelée FSH (Hormone Folliculo Stimulante). Celle-ci rejoint les organes génitaux où elle va stimuler la croissance des follicules ovariens, qui sont les unités fondamentales des ovaires. Ces follicules augmentent de taille et sécrètent des hormones appelées œstrogènes, essentiellement de l’estradiol. Les œstrogènes provoquent l’épaississement de la muqueuse de l’utérus ou endomètre.

La sécrétion d’œstrogènes augmente pendant la 1ère moitié du cycle, et atteint un pic vers le 14ème jour. Le follicule ovarien se rompt alors et libère l’ovule : c’est l’ovulation.

Ce qui reste du follicule ovarien va ensuite se transformer et s’appeler corps jaune. Celui-ci sécrète des œstrogènes et aussi une autre hormone, appelée progestérone. Sous l’action de cette double production d’hormones, l’endomètre se prépare à recevoir un ovule fécondé.

S’il n’y a pas de fécondation, le corps jaune dégénère et la chute des taux d’œstrogènes et de progestérone entraîne la désagrégation de la muqueuse utérine qui va s’expulser en même temps que du sang provenant de l’endomètre : ce sont les règles. Un nouveau cycle va commencer.

A quoi servent les hormones sexuelles, œstrogènes et progestérone ?

Les œstrogènes ont de nombreuses et importantes actions au niveau des organes. Ce sont d’abord les hormones de la féminité : ils stimulent la croissance de l’utérus et du vagin, ainsi que le développement des seins. Ils ont, de plus, un effet bénéfique sur les muscles et la solidité des os. Ils diminuent le cholestérol du sang et protègent vraisemblablement le cœur et les vaisseaux. Ils ont également des effets positifs sur la peau et sur le cerveau. La protection qu’ils confèrent est donc réelle et l’on peut comprendre les hommes quand il dénoncent cette injustice !

La progestérone, quant à elle, est avant tout l’hormone de la grossesse (elle permet la transformation de l’endomètre en “nid” pour accueillir l’œuf fécondé). Elle stimule également la croissance des seins et produit une légère augmentation de la température du corps, lors de la deuxième partie du cycle.